Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 18:00

Ce livre de Birger Sellin est bouleversant.

Il a été traduit en français par le titre "Une âme prisonnière".

 

Temple Grandin, Donna Williams, Daniel Tammet sont très souvent cités quand on essaie de comprendre le fonctionnement autistique... mais je n'ai entendu parler de Birger Sellin que récemment (il y a quelques mois).

Je viens juste d'emprunter son livre au Centre Ressources Autisme... Depuis 3 ans, il n'a été emprunté que 3 fois...

 

Et pourtant ce livre est magnifique !

 

Le témoignage de Birger Sellin est bien plus proche de ce que vivent mes élèves que ceux de tous les autres auteurs atteints d'autisme que j'avais lus jusqu'à présent !

Je conseille cette lecture à tous ceux qui passent par ici !!! Plus d'infos ici.

 

birger-sellin1.jpgbirger-sellin2.jpg

 

L'auteur est atteint d'autisme, mutique, et envahi de stéréotypie... il est diagnostiqué déficient profond...

A 18 ans, on le met devant un ordinateur en lui tenant le coude et il se met à écrire : en fait il sait lire depuis l'âge de 5 ans alors que personne ne lui a appris.

 

De ses stéréotypies, il écrit :

"lorsque j'étais encore plus petit les stéréotypies pouvaient soulager un peu

ces mécanismes ne fonctionnent malheureusement plus c'est pour cela que je hurle autant ces derniers temps je ne peux pas vivre paisiblement et tranquillement avec cette angoisse je dois hurler les mortifications par l'angoisse prennent le dessus et m'étouffent moi sans-moi suis esclave de la puissance-miracle-d'angoisse"

 

De son instit :

"elle m'explique tout ce que je sais depuis belle lurette elle m'expliquait que la pomme de terre est un fruit de la terre ce que chaque imbécile sait"

 

 

Quelques passages pour vous donner envie :

 

"je désire quelque chose que je ne peux tout simplement pas savoir aucun être de ce monde j'explose d'agitation et d'impatience j'aimerais tant me sortir de ma vie isolée des comportements décadents derrière lesquels je me blinde je ne vis que la frustration de jour en jour sans espoir pour notre vie qu'elle puisse être simplement enlevée ou gommée de cet isolement sans issue je ne peux pas faire un soi-disant petit problème des disons faits d'isolement pesant des tonnes le fait est que techniquement ce n'est pas faisable doit rester presque sans résultat"

 

 

"l'angoisse me prend comme ça d'abord j'ai une sensation bizarre du côté de l'estomac ensuite cette angoisse rusée s'érige comme une bête sournoise contre tout le corps"

sur quoi il hurle car "un pauvre soi-disant birger ne connaît pas d'autres moyens pour arracher l'angoisse de son âme"

 

 

"l'angoisse dont je souffre le plus est celle de savoir comment je peux survivre une journée je consolide les heures glacées de la journée en établissant un prétendu important questionnaire en acier un système facile comme bonjour émanant ainsi de l'angoisse"

 

 

"je ne veux pas faire de calculs parce que je suis trop grand grand et intelligent et handicapé

je suis un triste cas"

 

 

"je pense qu'une véritable peur comme aujourd'hui je l'ai sans raison subitement cette angoisse est là et sans raison intérieure elle a disparu de nouveau"

 

 

"le fait est que je ne peux jamais parler

car je suis trop mauvais dans la réalité intérieure et c'est un fait je ne peux pas l'apprendre parce que je ne dirai tout simplement que des choses insensées je le sais les autres autistes aussi ils agacent les autres avec des répétitions permanentes et des phrases stupides

je ne pourrais parler comme j'écris seulement si l'autisme avait disparu et il n'y a pas de moyen parce qu'il n'y a aucun remède

il s'agit d'un dérèglement tel qu'il ne fut jamais décrit

c'est la coupure de l'homme des premières expériences simples comme des expériences essentielles et importantes par exemple pleurer

pleurer simplement sans inventer auparavant l'irritation et rire comme rient les enfants"

 

 

"un exemple pour montrer comment ils m'agacent est qu'ils papotent carrément en ma présence comme si je n'existais pas"

 

 

"je me sens le plus en sécurité le soir parce que tout est paisible j'ai besoin de la paix pour être heureux en moi jamais jene travaille mieux que le soir

les choses que je n'ose pas faire dans la journée me semblent faciles le soir"

 

 

"pour des raisons extraordinaires je suis en train d'élaborer un concept à savoir comment un être totalement sans-soi peut être transformé implacablement en un être comme les autres"

Partager cet article

Repost 0
Published by bab0611 - dans En général.
commenter cet article

commentaires

Me Contacter

  • : Ma classe d'ados autistes.
  • Ma classe d'ados autistes.
  • : Sur ce blog, je vais essayer de poster les travaux que je fabrique pour mes élèves particuliers (ils sont ados et atteints d'autisme - leur niveau ne correspondant pas à leur âge, les supports sont particuliers)
  • Contact

Articles Par "catégories" :