Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La compréhension pose souvent de gros problèmes aux élèves atteints d'autisme.

 

Que ce soit en résolution de problème, en maths, ou en lecture... on retrouve les problèmes de compréhension dus à leurs difficultés de communication.

 

Si certains enfants commencent à comprendre ce qu'est un mot quand ils le voient écrit (leur façon de "penser en images" leur permet de rendre les mots concrets en passant par leur silhouette écrite)...

Pour d'autres, comme mes élèves, réussir à les faire entrer dans la lecture est un challenge qu'on est déjà très content d'avoir relevé...

Et maintenant il faut s'attaquer à la compréhension de mots, puis de phrases... alors que les phrases sont déjà bien souvent mal comprises et mal construites à l'oral...

 

Pour la compréhension de mots, j'ai déjà posté quelques exemples d'appariement mot/image (voir page cahiécran ici , ou les exercices Léo&Léa ici).

 

En voilà 2 autres avec uniquement des sons simples :

associer-mot-image-relier.jpg

 

associer-mot-image-coller.jpg

Pour la compréhension de phrases, j'ai toute une série du même genre d'exercices avec des phrases simples dont voici un exemple (j'ai posté toute cette série dans la banque de fichiers du site cartables.net si cela vous intéresse, c'est ici :

comprehension-phrases1.jpg

Voici les images qui correspondent à cette fiche :

comprehension-phrases3.jpg

Et quand les élèves en sont capables, on peut aussi leur demander une petite production d'écrit avec les 3 images qu'il reste :

comprehension-phrases2.jpg

 

Quelques exercices sur la même trame, mais à travailler avec à la méthode "Léo & Léa" (les images sont scannées de la méthode, et il faut connaitre les personnages pour faire l'exercice) :

 

comprehension-phrases-LeoLea1.jpg

(il faut imprimer le même verso que l'exercice juste avant)

 

Voici les images à associer :

comprehension-phrases-LeoLea1i.jpg

 

comprehension-phrases-LeoLea2.jpg

avec ces images :

compréhension phrases LéoLéa2i

 

 

 


Lire les mots jusqu'au bout.

 

 

Les spécialistes de la lecture qui connaissent l'autisme ont tendance à dire que les enfants avec autisme utilisent le plus souvent une technique globale...

 

Même si ce fait est vrai pour 80 % des enfants atteints d'autisme, il faut quand même penser aux 20 % qui n'appartiennent pas à la majorité !

 

Et puis il faut surtout les aider à "sortir" de cette façon de faire pour réussir à "décrypter" un nouveau mot, un mot qu'ils n'ont pas encore rencontré, qui leur est inconnu : s'ils ne décodent pas son à son, ils ne sauront jamais lire véritablement (surtout qu'ils ont aussi la plupart du temps beaucoup de difficultés à s'aider du contexte pour deviner un mot nouveau dans une phrase - puisque le problème du contexte est une des caractéristiques de l'autisme).

 

Il arrive souvent que de nouveaux lecteurs s'appuient sur le décodage de la première syllabe d'un mot pour deviner la suite... ce qui donne des phrases sans aucun sens !

 

Par exemple, si la phrase à lire est : "Donald rend la mangeoire à Justine."

L'élève aura tendance à remplacer les mots rares par ceux qu'il rencontre souvent et lira :

" Donne rend la manger à Justine."

Ce qui n'a aucun sens !

Ceci n'est qu'un exemple (assez biscornu je vous le concède, mais je n'en ai pas trouvé d'autre !)... On voit quand même bien ce que ça peut donner d'essayer d'inventer ce qu'on lit...

 

J'ai justement une nouvelle élève - que je suis en train d'évaluer car elle arrivera dans ma classe l'an prochain - qui fonctionne comme cela : elle connait tous les sons séparément... mais elle ne décode que la première, voire la seconde syllabe des mots... ensuite, elle imagine... du coup, elle ne comprend pour ainsi dire aucune phrase seule puisqu'elle change la plupart du temps un ou deux mots dans chaque phrase...

 

Pour elle, j'ai construit quelques exercices où les mots commencent tous par la même syllabe simple.

Si elle ne lit pas le mot jusqu'au bout, elle ne peut pas savoir quelle image coller à côté, puisque toutes les images correspondent à des mots qui commencent par la syllabe qu'elle a lue !

 

Les voici :

1) Tout commence par "RA" :

tout lire

Les 4 premières images de cet exercice viennent de l'imagier "la cigale" téléchargeable ici.

Le cinquième est tiré du super CD d'images "LecturePlus" (chez accès éditions) où chaque image existe en couleurs ou en noir et blanc (voir ).

Et les 4 dernières, je les ai scannées de l'imagier du père castor, qui est très beau je trouve (mais très cher aussi) :

imagier-pere-castor.jpg

 

2) Tout commence par "MA" :

tout-lire-MA.jpg

 

3) Tout commence par "CA" :

tout-lire-CA.jpg

 

 


Pour des lecteurs plus confirmés...

 

Ce qui pose problème dans la compréhension orale pose malheureusement aussi problème quand la lecture est acquise :

Un jeune atteint de TED, même s'il sait tout lire (décodage de mots nouveaux + connaissance de mots globalement), garde les difficultés de compréhension dûes à son autisme : il y a ce défaut de généralisation qui persiste ! Et dans la lecture, cela pose beaucoup de problèmes...

 

Même des élèves qui ont atteint un niveau fin CP (voire CE1) vont devoir continuer à apprendre la compréhension de manière la plus imagée possible.

 

C'est la raison pour laquelle j'ai construit des exercices de compréhension un peu plus fine.

 

La première série de ces exercices concerne la compréhension des pronoms : évaluez vos élèves oralement et rapidement, vous verrez qu'ils ne savent bien souvent pas du tout à qui ou à quoi se réfère les pronoms dans une phrase !

 

Voilà mes exercices imagés :

En fait, j'ai créé une nouvelle page pour poster ces exercices sur les pronoms, c'est ici :

http://enseignant-ados-autistes.over-blog.com/pages/Travail_sur_les_pronoms_pour_les_lecteurs-4995301.html :

 

 

 

 

 

 

 

Un exemple d'adaptation :

 

Je vais souvent "fouiner" dans la banque de fichiers du site "cartables.net" (c'est ici).

 

La dernière fois, j'y ai trouvé un exo intéressant sur l'automne.

Le voici :

 

l'automne

 

 

J'ai tout de suite trouvé cet exercice chouette pour mes élèves qui aiment se repérer dans le temps.

Il travaille la lecture compréhension, les phrases sont assez simples et il traite d'un sujet qui peut passionner mes élèves. La consigne est simple et adaptée : il a beaucoup pour plaire !

 

 

Par contre, on voit tout de suite que la mise en page n'est pas adaptée du tout : comme beaucoup, cet exercice est à remanier pour être utlisé par des élèves TED.

 

 

En le faisant, je me suis rendue compte que ça pouvait être intéressant ici de montrer un "avant / après".

 

Je vous ai donc montré l'exercice tel que je l'ai trouvé...

 

 

Et maintenant je vais vous expliquer ce qui ne convient pas, pourquoi, et ce qu'on peut faire pour que, mieux présenté, cette fiche soit utilisable et facilement comprise par des élèves atteints d'autisme.

 

Je précise ici que l'auteur (nommé Rodriguez) a posté son travail en 2004. Je lui ai demandé l'autorisation par mail de montrer son exercice ici, mais je n'ai pas reçu de réponse (il a peut-être changé d'adresse depuis !).

Je me suis néanmoins permise de publier cette page, mais je l'enlèverai sur simple demande.

 

 

 

 

Donc, ce qui pêche pour des élèves avec autisme, dans cet exo, c'est la mise en page. Le fait de tout aligner et de séparer les différentes propositions de réponse par un / ne fait pas sens du tout ! On a tendance à lire les trois propositions d'affilée et ON NE COMPREND RIEN. Que veut dire en effet "Le vent temps sang souffle davantage." ?

 

Les élèves avec autisme ont l'habitude (o combien !) de lire des phrases qu'ils ne comprennent pas. Ils ne s'en formalisent plus. Ici, la consigne saute peut-être aux yeux pour une classe ordinaire, les élèves se doutent qu'il faut enlever quelque chose pour que ça ait un sens...

Mais pour des élèves TED, je suis persuadée que la phrase "Le vent temps sang souffle davantage." ne les choque pas. Ils la lisent comme une autre dont ils n'auraient pas compris toutes les finesses.

C'est la raison pour laquelle il est important de mettre les différentes propositions les unes au dessus des autres : là, on voit bien qu'il faut choisir l'une d'entre elles.

 

Il faut aussi que les différentes phrases soient repérables. Il faut les séparer. Il faut que l'élève sache quand il doit chercher. En mettant une phrase par case, on matérialise le fait que l'élève doit s'arrêter ici et entourer une réponse avant de continuer.

Evidemment, cela a l'inconvénient de ne plus travailler sur un texte court, mais sur plusieurs phrases, qui ne sont plus un tout...

Certains élèves avec autisme doivent être capables de travailler directement sur un texte...

Mais ce n'est pas encore le cas pour mes élèves lecteurs : le fait de séparer les phrases est indispensable pour qu'il comprennent l'exercice et le réussissent. Il va quand même falloir qu'on fasse les premières phrases ensemble afin qu'ils se familiarisent avec la consigne, puis ils feront les autres seuls.

 

 

 

Un autre inconvénient est que ma mise en page utilise 2 feuilles alors qu'initialement, l'exercice tenait sur une seule... mais il convient très souvent d'espacer les questions pour adapter un document à des élèves TED... il faut mettre ses idéologies écologiques de côté !

 

 

Voilà le résultat :

l'automne revu1

l'automne revu2

 

Vous remarquerez la petite différence finale : j'ai préféré enlever l'image de l'arbre...

En effet, mes élèves ne sont plus en CE1, ils sont adolescents.

Ils ont connu quelques automnes quand même ! Ils sont atteints d'autisme, ce qui fait qu'ils accordent de l'importance aux détails : ils savent très bien comment sont les arbres en automne.

Je préfère qu'ils s'appuient sur ce qu'ils connaissent, car si je leur laisse l'image, ils risquent trop de ne faire que la recopier dans le cadre.

Au besoin, j'ai un livre sur les saisons dans ma classe, je leur demanderai de faire une recherche.

Cela me parait bien plus approprié et cela permet de travailler l'autonomie : quand on ne sait pas, on cherche la réponse.

 

 

 

 

 

 


 

D'autres exercices à faire en autonomie ici :  Les mots dans la classe.

 

Et là si vous avez un ordinateur dans votre classe :  Utilisation d'un imagier (sur ordinateur)

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Me Contacter

  • : Ma classe d'ados autistes.
  • Ma classe d'ados autistes.
  • : Sur ce blog, je vais essayer de poster les travaux que je fabrique pour mes élèves particuliers (ils sont ados et atteints d'autisme - leur niveau ne correspondant pas à leur âge, les supports sont particuliers)
  • Contact

Articles Par "catégories" :