Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 14:40

On a coutume de dire que les personnes atteintes d'autisme se sentent plus à l'aise face à un écran d'ordinateur que face à une personne...

 

J'espère vraiment que ce n'est plus le cas de mes élèves dans ma classe !

 

La relation humaine me parait très importante et elle reste ma priorité avec eux, même si je sais qu'elle leur demande des efforts (ils paraissent toujours très heureux de travailler en duo face à moi, mais cela les fatigue certainement plus que de travailler face à un écran !)

 

Si cette idée est répandue, c'est qu'elle est sans doute exacte pour les jeunes enfants atteints d'autisme : en effet, il y a ce sacré "besoin d'immuabilité" ! Un ordinateur, c'est immuable : ça réagit toujours de la même façon. Les personnes autistes n'aiment pas les choses imprévisibles... et un ordinateur, il n'y a rien de plus prévisible !

Et puis il est certain que c'est plus facile pour des personnes atteintes d'autisme de travailler face à un écran : cela demande beaucoup moins de concentration, il y a moins de stimuli que face à une personne, même connue (mais qui communique toujours ; même de façon non verbale).

 

Depuis maintenant 2 ans, j'ai un ordinateur récent dans ma classe, ce qui me permet de faire travailler mes élèves avec cet outil.

 

Il existe énormément de logiciels intéressants et très chers pour les aider à progresser dans les apprentissages scolaires. Mais ce n'est pas le sujet de cet article.

 

Je voudrais vous présenter 3 manières d'utiliser l'ordinateur avec de jeunes autistes qui ne nécessitent pour ainsi dire aucun achat et qui ont 2 intérêts :

 

  • d'abord cela leur permet d'adopter l'outil informatique, ce qui est important pour absolument tous les élèves français (cela devrait devenir une priorité dans toutes les écoles, mais ce n'est que mon avis, et en disant cela je pense surtout aux enfants qui n'ont pas la chance d'avoir un ordinateur chez eux)

 

  • et puis cela permet de travailler la généralisation. J'ai déjà évoqué cette particularité de l'autisme dans un autre article : certains enfants autistes ne savent lire que leur méthode de lecture, d'autres ne comptent que dans leur salle de classe... Il est important avec eux d'apprendre les notions dans différents contextes, avec différents outils, différentes personnes, dans différents lieux... etc... Il faut toujours tout diversifier le plus possible. Travailler sur un ordinateur les mêmes exercices que sur une feuille, c'est toujours le même objectif : cela fait acquérir à peu près les mêmes compétences... mais cela leur permet de prouver que ces compétences sont acquises dans plusieurs contextes ! Et ce n'est pas rien !

 

Revenons sur les trois manières : deux d'entre elles nécessitent des pages spéciales (cf la page Utilisation d'un imagier (sur ordinateur) et la page Le logiciel cahiécran.)

 

La première permet de travailler l'encodage grâce à un imagier téléchargeable gratuitement.

 

La deuxième est possible grâce à un logiciel gratuit téléchargeable sur le site de l'INS HEA qui s'appelle cahiécran. Ce logiciel a été conçu pour aider les élèves atteints de handicap moteur à pouvoir faire les mêmes exercices que leurs camarades de classe mais sur un ordinateur.

 

La troisième est tout simplement d'utiliser WORD qui est un logiciel tellement répandu que le fait d'apprendre à l'utiliser est déjà une compétence importante à travailler ! Voilà comment je procède :

Dans la classe, nous avons un "cahier de vie"... comme en maternelle. Il est devenu très important pour tous les élèves ! Il permet de faire un lien entre "leurs différents mondes". Il circule dans les familles chaque week-end à tour de rôle.

 

Voir  Le cahier de vie.

 

Chaque jour, je fais des photos à tous les moments de la journée. On colle ces photos dans le cahier de vie. On doit alors expliquer ce qu'on y fait...

 

Pour la plupart de mes élèves, ces explications sont produites en dictée à l'adulte... Les personnes atteintes d'autisme ont très souvent du mal à construire des phrases même simples... L'emploi des pronoms personnels est très souvent erroné (le "JE" en particulier pose de très sérieux problèmes). Ces dictées à l'adulte permettent de travailler quotidiennement la construction de la phrase et d'adapter la difficulté à chacun : certains seront capables de produire des phrases complexes ("X. écrit pendant que je compte")... Pour d'autres, l'emploi de "JE" nécessitera des mois d'apprentissage... (mais quand il vient naturellement : quel bonheur !!!)

 

L'utilisation de WORD intervient une fois ces phrases dictées et écrites par mes soins.

 

Pour les niveaux les plus simples, j'écris la phrase dictée (souvent très courte) en utilisant des fines bandes de papier sur lesquelles j'imprime des tableaux : une lettre en majuscule d'imprimerie par case.

 

Les élèves utilisent alors un outil où l'activité est décomposée en plusieurs étapes visuelles :

ordi.jpg

Cet outil est d'abord utilisé avec aide : on décompose ensemble, chaque étape est verbalisée.

Puis à force, cela devient possible en autonomie.

 

Pour les niveaux un peu plus élevés, on peut travailler les correspondance d'écriture : dans un premier temps, la phrase est écrite en majuscules d'imprimerie (mais pas dans des cases comme pour les niveaux plus bas). Je suis très maniaque et corrige chaque erreur.

 

Quand cette copie est acquise (qu'il n'y a plus de fautes du tout, même dans la ponctuation), j'écris la phrase en scripte : les élèves doivent alors reconnaître chaque lettre et la convertir pour la trouver sur le clavier. Ils doivent aussi apprendre à utiliser la touche 'majuscule'. (Dans cette étape, on trouve souvent des problèmes de confusion q/p a/e ou b/d).

 

La troisième et dernière étape est très souvent problématique pour des élèves autistes : il s'agit de passer à l'écriture cursive... Très peu de mes élèves savent écrire en lettres cursives... Le fait que toutes les lettres soient accrochées leur pose un véritable problème, mais j'en reparlerai dans un article spécifique à l'écriture.

 

Ils impriment eux-même leurs productions : cela est vraiment motivant pour eux de voir leur travail sortir de l'imprimante !!

 

Ils découpent puis collent leur phrase à côté de la photo correspondante dans le cahier de vie.

 

Cette façon de les motiver n'est pas inutile !

 

Un de mes élèves en particulier me l'a prouvé : j'ai toujours cru qu'il était incapable "physiquement" de se servir d'un clavier (il a de gros problèmes de motricité - handicap moteur associé - et jusque là, il laissait toujours les touches appuyées trop longtemps et écrivait des lignes de lettres identiques) : en fait, il ne comprenait pas l'intérêt de taper sur l'ordinateur... En passant par le cahier de vie, il a compris ce qu'il faisait, il a aussi voulu montrer qu'il en était capable : il a pu montrer ses phrases à sa famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by bab0611 - dans En général.
commenter cet article

commentaires

La société elios informatique 18/11/2016 12:17

Bonjour,
Bien! vous êtes vraiment un professeur pédagogue. C'est très gentil, je crois que vos élèves obtiendront plus rapidement de la compétence. Merci.

Marie 08/08/2015 16:04

>> Responsable de l'Association des Familles d'Enfants Handicapés de La Poste et Orange,je vous informe de l'ouverture de cette réalisation labellisée Tourisme et Handicap ouverte à tous tout au long de l'année sauf en Novembre.

>> Il s'agit d'un Centre de Vacances de taille humaine ,Village Séjour Accompagné,ouvert à tous et particulièrement adapté à toute personne en situation de handicap ou en perte d'autonomie.

Plus d'informations sur le site :
http://www.vsa-correze.com/

Marie 08/08/2015 16:03

Bonjour, nous avons créer un blog pour raconter l'histoire de notre enfant Romain qui est IMC. Vous découvrirez au fil des lignes sa vie, ses progrès et notre futur projet qui est de le faire opérer en Espagne par le Dr xxx (nom du professionnel supprimé par le modérateur conformément à notre charte d'utilisation de notre site) afin de pratiquer la Myoténofasciotomie un acte chirurgical plein d'espoir. Merci d'avance à tout ceux qui prendrons le temps de lire le chemin parcouru par notre enfant.
http://luisite.unblog.fr/

Marcelle Paquette 21/03/2014 17:09

Je suis une mère d'un fils autiste de haut niveau de 40 ans qui n'a jamais eu d'école. Il sait lire, écrire, bilingue. Il aime beaucoup l'ordinateur. Il passe des heures à trouver ce qu'il aime,
les animaux, géographie, moyens de transport etc.

Si je vous écris c'est que j'aimerais avoir plus d'infos sur une émission qui a passé il y a quelques semaines sur les autistes qui travaillent sur les ordinateurs. Je n'ai pas le nom de la
personne qui a fait le documentaire.

Mon fils est à la maison à temps plein. Quel beau potentiel inutilisé!

Je serais ravie et reconnaissante si vous me donniez l'information manquante et plus si c'est possible pour vous.

Espérant une réponse positive de votre part. Merci!

bab0611 22/03/2014 17:17



Je n'ai pas vu le documentaire dont vous parlez, mais si un lecteur passe ici et qu'il sait de quelle émission il s'agit, qu'il n'hésite pas à donner les infos demandées, merci !


Pour le reste, je réponds en privé !



Me Contacter

  • : Ma classe d'ados autistes.
  • Ma classe d'ados autistes.
  • : Sur ce blog, je vais essayer de poster les travaux que je fabrique pour mes élèves particuliers (ils sont ados et atteints d'autisme - leur niveau ne correspondant pas à leur âge, les supports sont particuliers)
  • Contact

Articles Par "catégories" :